La confiance dans le processus de guérison

photo of people near wooden table

J’enfonce peut-être une porte ouverte en exposant ce point de vue. Mais je constate à quel point il est important que la confiance entre le client et le thérapeute-praticien soit présente pour que le soin « passe ».

Une enveloppe étherique de protection

Au fil de mes séances, je mesure que la majorité des adultes qui consultent est entourée par une enveloppe de protection, entourant tous leurs corps énergétiques et physique. Certains consultant n’arrivent pas à se départir facilement et plusieurs séances sont souvent nécessaires… Moi-même, je fais partie de cette majorité.

Pourtant la plupart des consultants sont des personnes qui viennent justement parce qu’elles se sentent en confiance : soit elles me connaissent, soit elles ont entendu un bon écho à mon propos, soit elles ressentent qu’une confiance est possible entre nous.

Malgré cela, la première séance laisse souvent peu d’ouverture à ce que le soin «descende» en profondeur. Lors de ces soins, il s’agit alors plus d’une « lecture » des émotions, croyances et mémoires bloquées, enkystées, avec un décodage des “tensions” internes. C’est en passant par cette phase d’exploration et de découverte que la confiance peut s’installer plus profondément.

Le praticien aussi

Il ne faut pas négliger non plus que le praticien est peut-être également en posture défensive sans en avoir conscience. Dans toute rencontre, des systèmes inconscients se jouent, conséquences de toute une vie de situations et événements plus ou moins heureux, y compris dans la relation thérapeute/client, et ce de manière réciproque (voire « miroir »).

Lâcher les attentes

C’est aussi une des raisons qui fait qu’un premier soin peut paraître décevant pour le client (et le praticien). En effet, la personne peut ne pas percevoir les subtils changements dans sa « matrice » énergétique. C’est d’autant plus vrai qu’elle aura posé des attentes fortes sur le soin. En effet, plus il y a d’attentes d’un résultat, moins les espaces intérieurs laissent la place à ce qui pourrait advenir.

Se voir comme deux partenaires

D’où l’importance de cette confiance profonde et sereine ! C’est pourquoi il est important de bien sonder votre cœur et vérifier que vous avez grande confiance en la personne que vous consultez. Ensuite, il est important de bien comprendre que le thérapeute seul ne peut “parcourir que la moitié de votre chemin de guérison”. Vous avez une grande part à jouer dans votre propre processus. Et c’est en cela que la confiance est le premier ingrédient qui vous incombe. Avant un soin, il peut être intéressant pour vous de vous placer dans cette posture intérieure du partenariat: vous et le praticien êtes deux partenaires oeuvrant vers un même objectif: votre santé, votre guérison.

C’est aussi pourquoi les praticiens vous invitent presque toujours à persévérer dans le suivi avec eux… pour permettre que leur médecine circule en vous librement lors des futurs soins.

Laisser un commentaire

%d